Syndrome du FOMO : le reconnaître et le contrer

Partager l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Sommaire

Est-ce que toi aussi, ça t’arrive de te ruer sur ton portable à la moindre notification ? Ou bien de passer de longues minutes à scroller pour être sur·e de ne manquer aucune information ? Chez Oh Joe ! nous nous sommes penchées sur ce phénomène, et nous avons découvert qu’il s’agissait du syndrome du FOMO.

Dans cet article, on t’explique comment le reconnaître, et comment l’éliminer de ta vie digitale.

Qu’est-ce que le syndrome du FOMO ?

FOMO est un acronyme provenant de l’angais Fear Of Missing Out, ce qui signifie « la peur de manquer quelque chose ». Ce syndrome peut se révéler tant dans des situations sociales que digitales. Par exemple, certaines personnes vont se forcer à sortir tous les week-ends avec leurs amis afin de ne manquer aucune occasion, aucun souvenir. Va alors se créer une peur d’être rejeté·e, ou de se sentir à l’écart si un événement n’est pas partagé. Cela peut apporter des complications, telles que la fatigue, la difficulté à concilier travail et vie sociale, etc.

Mais, avec l’expansion des réseaux sociaux, le FOMO se digitalise. Désormais, ce n’est plus seulement la peur de rater des soirées, mais la peur de rater des informations présentes sur les réseaux sociaux. À l’ère où tout le monde poste ses moindres faits et gestes, nous avons l’impression que nous devons suivre chaque action partagée par notre communauté. Concrètement, le syndrome du FOMO est le fait de stresser de ne pas être au courant de la vie actuelle de nos proches ou de nos abonnements.

Looking Conor Mckenna GIF by FoilArmsandHog - Find & Share on GIPHY

Comment savoir si nous sommes atteints par le FOMO ?

Nous t’avons concocté un petit test, afin de t’aider à te poser les bonnes questions.

Réponds honnêtement par oui ou non aux affirmations suivantes :

  • Tu consultes ton téléphone à la moindre notification
  • Tu te surprends parfois à scroller sur les réseaux, sans vraiment réfléchir à ce que tu fais
  • Tu vas au bout de ton fil d’actualité, jusqu’à retomber sur des posts déjà vus
  • Tu as ton portable en silencieux (pas besoin de sonner puisqu’il est toujours à côté de toi)
  • Tu ne peux pas passer une demi journée sans t’être connecté·e à un réseau social
  • Tu ne sors pas de chez toi sans ton portable
  • Etre privé·e de wifi est un supplice pour toi
  • Si ta batterie est à 20% et que tu es chez des ami·es, tu demandes à le charger
  • Tu es toujours au courant de la dernière soirée de Truc ou du dimanche de Machin
  • Lorsque tu lis un message, tu y réponds immédiatement
  • Tu angoisses à l’idée de ne pas t’être connecté·e de la journée

Si tu as répondu plus de 6 oui, alors tu peux considérer que tu es atteint·e du syndrome du FOMO. Ne sois pas inquiet·e, car de nombreuses personnes partagent cette addiction. Le point positif, c’est qu’il est possible de l’éradiquer de sa vie. Pour ce faire, le travail est long et demande un investissement personnel de ta part. Mais tu es capable d’y arriver, surtout s’il est question d’atteindre une paix digitale et un bien-être quotidien.

Besoin d’une community manager

pour gérer tes réseau sociaux ?

Regarde ce qu’on peut faire pour toi !

Hang Up Reaction GIF - Find & Share on GIPHY

Comment venir à bout du syndrome du FOMO ?

Chez Oh Joe ! nous connaissons bien cette addiction. En travaillant dans le digital, il est facile de tomber dans des comportements toxiques. Mais nous avons mis en place des solutions, afin de ne pas laisser le FOMO gâcher notre plaisir du digital.

Découvre nos conseils :

Fixe-toi un chrono pour chaque réseau

Aujourd’hui, la plupart des smartphones possèdent des chronomètres automatiques. Nous te proposons de te renseigner sur les fonctionnalités de ton téléphone, et d’activer un temps limité pour chacune de tes applications (du moins, celle que tu utilises un peu trop).Par exemple, tu peux demander à ton portable de te signaler lorsque tu dépasse 30 minutes d’utilisation d’Instagram par jour. C’est un bon moyen pour se rendre compte du temps passé sur les réseaux quotidiennement. Bien entendu, tu as la possibilité de continuer à rester sur l’application. Le chronomètre agit comme un Jiminy Cricket sur ton épaule qui te ramènerait à l’ordre.

Si tu scrolles, fais-le consciemment

Il doit sûrement t’arriver de scroller sur ton fil d’actualité, de longues minutes durant. Cela pourrait ne pas être un souci, mais ça en devient un lorsque tu le fais de manière inconsciente. Si tu aimes passer du temps sur les réseaux sociaux, fais-le en pleine conscience. Consulte des pages qui t’intéressent vraiment, attarde-toi sur les textes. Bref, ne fais pas que regarder défiler les images. Ça n’a rien de constructif, tu ne retiendras aucune information (contrairement à ce que tu crois), et tu finiras même pas te faire mal au pouce !

Laisse-le dans ta poche (ou à la maison)

Ça, c’est un grand défi. Il faudrait que tu essaies de laisser ton téléphone chez toi lorsque tu pars en balade, ou tout simplement de ne pas le sortir de ta poche. Que ce soit au restaurant, dans une salle d’attente, pendant les pubs au cinéma, etc. mets-toi au défi de ne pas consulter tes notifications au moindre temps mort. Profites-en pour faire autre chose, telles que regarder les pubs pour te donner une autre idée de film à aller voir ! Éradiquer le syndrome du FOMO demande quelques efforts, même si nous savons qu’il est difficile de se détacher de son portable lorsque nous sommes en extérieur.

Prends le temps d’appeler tes proches

Tu te dis sûrement que si tu consultes autant tes réseaux sociaux, c’est parce que tu veux être au courant de la vie que tes amis mènent. Mais crois-tu vraiment que regarder leur dernier plat commandé au resto va te donner assez d’informations sur leur vie actuelle ? Leurs émotions, leurs évolutions ? Si tu veux vraiment prendre des nouvelles de tes proches, appelle-le ou envoie-leur un message. Il te raconteront alors leurs dernières vacances, ou le dernier plat qu’ils ont mangé au resto. Peut-être même en te donnant tous les détails gustatifs qu’une simple story Instagram n’aurait pas pu t’apporter !

Eliminer le multitâche

C’est un fait : nous sommes de grands adeptes du multitâche. Consulter ses mails devant un film, écouter des podcasts en faisant la vaisselle, scroller sur Twitter pendant la pause déjeuner… C’est une très mauvaise habitude que nous avons là, et le syndrome du FOMO s’en sert à son avantage. Lorsque tu fais quelque chose, pose ton téléphone loin de toi. Ainsi, tu ne seras pas tenté·e de le consulter machinalement. En revanche, si tu veux scroller ou lire tes notifications, réserve-toi un moment pour le faire, un moment où tu ne ferais que ça.

Désactive les notifications

Pour ce dernier point, on va te demander un gros effort. Peut-être le plus difficile de tous ! Mais il est rudement efficace : il s’agit de désactiver tes notifications. Tu peux garder celles qui t’importent le plus, comme par exemple les appels ou les SMS. Mais tu verras qu’en coupant les notifications de tes réseaux sociaux, tu ne seras pas tenté·e de lui sauter dessus à la moindre sonnerie. Comme dit précédemment, il est préférable de se réserver un moment privilégié pour consulter les notifications manquées. De plus, cela sera un énorme gain de temps pour toi et pour ta batterie.

__________

Nous savons à quel point le syndrome du FOMO peut être difficile à contrer. Notre société nous habitue à réagir à la moindre notification, et à se sentir à l’écart à la moindre story manquée. Pourtant, il est bien plus constructif de se tenir au courant des informations qui nous tiennent réellement à cœur. Es-tu vraiment heureux·se de savoir que la cousine de ton ex a mangé un donuts au chocolat hier soir ? Réfléchis bien à l’utilisation que tu as des réseaux sociaux, et mets en place des actions pour te reconnecter à ta part humaine. Nous croyons à ton bonheur, il est en toi… pas dans ton fil Facebook.